jeudi 20 décembre 2018

C'est quoi être poète ? Entretiens d'Émile et de Julos Beaucarne



J'aime lire des bouquins qui me sortent des sentiers battus, qui me font sourire et réfléchir, qui permettent des rencontres culturelles, créant ainsi une certaine magie.  J'entre à la librairie la Maison de l'Éducation, à Montréal, et je tombe sur ce petit livre sympathique.

Dans C'est quoi être poète, les Éditions de l'Aube publiaient en 2015 des entretiens entre Émile, élève du collège jouxtant l'Abbaye bénédictine du Jouïr, à Corbigny, en Bourgogne, et Julos Beaucarne, artiste wallon multi-disciplinaire (conteur, poète, écrivain, chanteur, sculpteur). Ces entrevues sont illustrées avec un zeste d'humour par Pascal Lemaître.

Émile questionne l'artiste sur ce qu'est le poésie et la contribution de celle-ci dans la vie des gens. Julos Beaucarne établit une comparaison intéressante entre le poète et le peintre et l'activiste politique.  Cela donne aussi droit à des échanges amusants et inspirés. Le garçon est sérieux, tandis que le poète se livre spontanément comme un enfant.

Bref, on a mis de la couleur et de la joie dans mon cœur le temps de deux trajets bus-métro entre ma cité-dortoir et la ville.  En outre, je sais pertinemment que je présenterai ce livre à des poètes en herbe.

Extraits :

« Émile - Il faut quand même avoir des compétences ?
« Julos Beaucarne - Oh ! des compétences... Oui.  Savoir faire danser les mots en équilibre sur la ligne.  Jongler avec les mots. Les goûter. Les embrasser. Les caresser. Les mastiquer. Les cuisiner. Les habiller. Les semer. Les récolter. Les faire résonner. Les réveiller.  »

« Émile - Vous pensez qu'on n'enseigne pas assez la poésie à l'école ?
« Julos Beaucarne - On ne peut pas forcer quelqu'un à aimer la poésie. Si on fait ça, on se trompe. Pourtant, c'est quand même à l'école que l'on entend le plus parler de poésie, surtout dans les petites classes. Et à mesure que l'on grandit et que l'on met le pied dans le sérieux du monde, cela paraît de plus en plus dérisoire. » 

« Émile - Il y a quand même des techniques d'écriture en poésie ?
« Julos Beaucarne - Chez moi, non !  Il faut que cela sonne, que cela te parle, te mette en émotion. Cela donne un petit tout fait de mots et de phrases que tu as créées et qui t'encourage à écrire encore, à inventer autre chose. Mon père était inventeur de machines. Moi, je suis un inventeur de phrases. »

© Photo, texte, sauf les extraits,
    Denis Morin, 2018


4 commentaires:

  1. C'est quoi être poète ? Je n'ai pas encore lu ce petit bouquin, mais je dirai : c'est donner de l'amour avec des mots, faire rêver debout, faire réflechir sur l'essentiel, sur le beau....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord. De plus, Julos Beaucarne dit que c'est mettre des couleurs sur le gris dans la vie des gens.
      Les poètes sont des semeurs de beauté.

      Supprimer
  2. le gris c'est l'habit du parisien sous les nuages et qui tremble sous une pluie glaciale qui surgissent du coeur par temps de beauté luxe calme et volupté,la beauté quand on s'en prends à elle, un poète véritable qui la trouve partout et la chante sur toutes les cordes sensibles et en partage en toute occasion la saveur,ne peut que se révolter...!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le poète célèbre la vie, donne des rehauts de pastel, dénonce les cons et transforme l'ordinaire en extraordinaire. Le poète se fait souvent allumeur de réverbères...

      Supprimer